Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 18:11

Cette expression très populaire est utilisée à volonté par ceux qui de façon péremptoire veulent attirer l'attention sur une situation particulière ou tout simplement édicter une interdiction ferme.

Touche pas à mon Eglise, n'est pas commun à entendre, mais, il n'en reste pas moins vrai que certains, par leur attitude et leur comportement le démontrent assez sèchement.

Il n'est pas rare d'entendre de bons frères, bien connus, et que se croient très populaires, parler de leur communauté en utilisant l'expression "Mon église". Ne vous y méprenez pas! Ils parlent bien de leur église à eux. Pas celle qui regroupe les "saints" et qui forment le corps du Christ. Il s'agit de leur bien personnel. Celui qu'ils gèrent tant physiquement que spirituellement et qu'ils mettent à leur service ou dont ils se servent comme promontoire pour leur popularité.

Que faut il entendre quand certains parlent de leur église?S'agit-il de la communauté où ils s'épanouissent ou qu'ils aident, par leurs qualités à progresser? NOOOON! C'est en fait l'espace qu'ils utilisent, soit pour dissimuler leurs lacunes, c'est probablement le seul lieu de parole qu'ils ont dans la société, ou même l'environnement valorisant pour eux, puisqu'ils y ont un pouvoir de décision parfois, alors qu'ailleurs ils seraient de parfaits anonymes.

Alors, ils pensent pour les autres, parlent au nom des autres, décident pour les autres, sans tenir compte de rien. Hiérarchie? Connait pas! Organisation? N'en veut pas! Responsables? Qui sont-ils?

Cette conception plus qu'erronée identifie des individus frustrés, rustres et indisciplinés. Il n'est pas difficile de les reconnaître. Souvent peu éloquents, ils ne s'expriment pas très bien, ils ont un regard fuyant, des attitudes peu claires et sournoises, et de plus, ils mentent facilement. Quant à leurs performances, elles sont très limitées, parce qu'ils sont bornés, sympathiques et orgueilleux.

J'avoue que cette description n'est pas flatteuse, mais malheureusement, notre univers est peuplé de pas mal d'entre eux qui au quotidien squattent notre espace vital. Pourtant ils ont de prime abord l'air inoffensif. Plus nombreux qu'il y parait, on les choisit assez souvent pour diriger, car avec eux il y a une garantie. Le ridicule ne tue pas et ils sont si avide de pouvoir et de position qu'ils donnent l'impression d'être bons partout.

Mais finalement que révèle cette expression? Touche pas à mon église?

Après une bonne quarantaine d'années de ministère sous différents cieux, cette petite mélodie a pour moi des sonorités bien familières en milieux colorés. Que ce soit à l'Est, l'oust ou au centre, que ce soit du nord ou des îles, les points communs sont l'ignorance, la bêtise et l'ambition. Ce sont les trois ingrédients principaux, aux parfums nuancés selon les régions, les tribus, les extractions sociales. Ils ont pour nom, la fatuité, le pédantisme, le verbiage, dont le dictionnaire Larousse donne une définition très parlante: "Flot de paroles superflues masquant la pauvreté de la pensée" , et l'activisme qui donne aussi l'impression d'être des gens de terrain.

J'en ai vu de toutes les couleurs, de toutes les hauteurs, et de toutes les formes. Il pullulent partout. Mais ce qu'il y a de particulier, c'est qu'ils adoptent la mentalité des endroits où ils se développent souvent par choix, mais assez souvent parce qu'il n'en ont pas le choix. Ces donneurs de leçons ne sont captent à n'en apprendre aucune.

Je me souviens avoir rencontré une espèce assez caractéristique, formée de gens qui ont préféré se ranger derrière un dérangé dont tous disaient qu'il était fou, simplement par solidarité nationaliste et bornée. Ailleurs, j'ai vu des individus se donner la main pour déstabiliser "l'Eglise" au profit de "leur église". Allez y comprendre quelque chose!

Pourtant ces phénomènes tout naturels, obéissent à des mécanismes simples et identiques. Il y a certainement un remède à cet état de fait. Prions pour le trouver!

(à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Tamarin vert
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens