Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 23:53

Chers amis lecteurs,

Me revoilà. Je reconnais que je ne brille pas par la régularité, mais cela est dû à un changement conséquent de mes activités, depuis que je cumule les fonctions de président de l'Union de l'Ouest du Sahel et de Vice -Président de la WAD /DAO (Division d'Afrique de l'Ouest et du Centre).

Bien entendu, je continue à sillonner les Eglises, et à partager, à travers les séminaires et les prédications, les expériences de terrain que j'ai le privilège de faire grâce au Seigneur.

J'aimerais  partager avec vous une réflexion que j'ai menée en divers endroits, tant en Afrique de l'Ouest, qu'en France, en Guadeloupe et en Guyane. Ce sermon, n'a pas connu de critiques négatives, sauf une seule fois où de façon très surprenante, un collègue, s'est senti mal à l'aise avec mon propos, pour des raisons qui ne tenaient réellement pas La route.

Je l'ai du reste abandonné à ses élucubrations, peut être même à ses hallucinations, car, j'ai pu comprendre qu'il faisait partie de ces jeunes prédicateurs qui se croient investis de pouvoirs magiques, leur permettant de débusquer chez les autres, les esprits malins, qui de toute évidence, Ne demeurent en permanence que dans leur tête.

Il est souvent malheureux de constater, que l'étroitesse d'esprit de certains, est prise très au sérieux par ceux qui sont incapables de discerner un pied droit d'un gauche. On peut voir d'ici ce que cela peut donner quand on examine leurs frasques théologiques à la lumière de leurs choix vestimentaires ou leur verbiage ridicule qu'ils prennent pour de la prédication.

Mais, là n'est pas mon objectif. Le but de cette publication vise à satisfaire les nombreux membres d'église, les anciens, les collègues pasteurs qui ont pris plaisir à l'écouter et qui n'ont cessé d'en demander la copie. Du reste, je ne crois pas aux droits d'auteur sur les sermons, ni à  La propriété  Intellectuelle lorsqu'il s'agit d'une adresse publique. Ceux qui désireraient approfondir ce thème sont donc libres de se servir de ce texte et de le prêcher comme ils l'entendent. 

Il s'agit de la Parole de Dieu. J'ajouterai, qu'il m'a été suggéré en observant l'attitude de nos membres quand ils sont confrontés aux nombreuses situations rencontrées en évangélisation personnelle où La force de la culture ambiante ou de leur réflexes corporatistes leur indiquent des comportements plutôt curieux qu'ils justifient par la fidélité au mouvement auquel ils appartiennent.

Bonne lecture!

 

Évangéliser le monde
Actes 10: 34, 35

"Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes, mais qu'en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable."

L'expérience de Pierre et Corneille relatée par Luc, est certainement l'une des plus significatives de la difficulté d'évangéliser.

Cette expérience à eu un impact particulier sur moi qui venant des Antilles-Guyane et de culture adventiste chrétienne, se trouvant subitement confronté à des cultures religieuses différentes et cela depuis maintenant 10 ans. Vivre en milieu musulman est un réel défi, en voyant les peurs et les réticences à s'approcher des islamistes qui visiblement sont hostiles aux chrétiens et affichent ouvertement leur opposition à toute expression du christianisme, dès lors qu'il se sentent menacés dans leur foi.

Il convient de considérer la personnalité des protagonistes.

La description faite du centenier romain engendre une certaine confusion.

Actes 10:1, 2
"1Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne. 2Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d'aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement."

Pieux
Craignant Dieu (Avec toute sa famille)
Faisant beaucoup d'aumônes
Priait Dieu continuellement

S'il n'était pas fait mention de sa fonction et de sa nationalité. Il était facile de croire qu'il s'agissait d'un juif et pour ce qui nous concerne, il serait un bon chrétien et pourquoi pas un bon adventiste. D'ailleurs seuls les bons adventistes survivent à un tel test.

L'autre c'est Pierre. Disciple connu et se distingue par sa réputation de radical qui n'est plus à faire. 

Actes 10:11-14. 
"9Le lendemain, comme ils étaient en route, et qu'ils approchaient de la ville, Pierre monta sur le toit, vers la sixième heure, pour prier. 10Il eut faim, et il voulut manger. Pendant qu'on lui préparait à manger, il tomba en extase. 11Il vit le ciel ouvert, et un objet semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins, qui descendait et s'abaissait vers la terre, 12et où se trouvaient tous les quadrupèdes et les reptiles de la terre et les oiseaux du ciel. 13Et une voix lui dit: Lève-toi, Pierre, tue et mange.
14Mais Pierre dit: Non, Seigneur, car je n'ai jamais rien mangé de souillé ni d'impur."

Qui est Pierre?
C'est un résistant! Sa réaction est incompréhensible. Selon la description du contenu de la nappe, on est en droit de se demander pourquoi il n'a pas trié les animaux et mangé ceux qui étaient en accord avec ses convictions.

Devant son intransigeance, la voix lui rappelle qu'il n'est pas autorisé à changer l'appréciation que fait le Seigneur des choses qu'il déclare pures. Mais en bon légaliste, on pourrait même dire, en bon adventiste, il justifie sa réputation et à trois reprises il conteste les injonctions du Seigneur en évoquant  son éducation et sa culture juive lui interdisant de déroger aux commandements de Dieu.

Cette rigueur et cette fermeté sont admirables et ceux qui s'y réfèrent deviennent de véritables héros.

La rencontre avec Corneille

Actes 10: 24 - 27
"En bon évangéliste, Corneille avait invité des parents, et des amis intimes à recevoir le message de Pierre.

Actes 10:28
"28Vous savez, leur dit-il, qu'il est défendu à un Juif de se lier avec un étranger ou d'entrer chez lui; mais Dieu m'a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur. 29C'est pourquoi je n'ai pas eu d'objection à venir, puisque vous m'avez appelé; je vous demande donc pour quel motif vous m'avez envoyé chercher."


Ce verset est l'un des plus choquants de cette histoire. Il en dit long sur la mentalité, la psychologie et la pédagogie de Pierre.

Est-il concevable d'introduire ainsi une étude biblique? Qui avait établi cette règle bizarre à laquelle se référait Pierre pour justifier sa réserve à fouler le sol de ce foyer païen?
Peut-on un instant imaginer à quel point cette famille a dû se sentir offusquée et humiliée par de tels propos qui les marginalisait en les qualifiant d'infréquentables.

N'avons nous pas nous aussi tendance à développer des réactions similaires envers ceux que nous considérons comme des païens, et que nous qualifions allègrement de "Mondains" dès lors qu'ils ne partagent pas nos convictions religieuses et ne se conforment pas à notre style de vie. 

Mondain, mondaine
adjectif
(latin mundanus, de mundus, monde)
"Qui est relatif à la vie sociale des gens en vue, à leurs divertissements, à leurs réunions : La chronique mondaine.
Qui relève des habitudes sociales attribuées à la bourgeoisie, et dans lesquelles les relations, la conversation se limitent à ce qu'il y a de plus superficiel : Soirée mondaine.
Se dit de différentes races de pigeons d'agrément."

Païen, païenne
adjectif et nom
(latin paganus, paysan)
"Se dit des peuples polythéistes et de ce qui se rapporte à leurs croyances.
Qui s'inspire des tendances et des idées de la civilisation gréco-latine.
Qui n'a aucune croyance religieuse."

Ce vocabulaire discriminatoire limite nos activités d'évangélisation au seul public chrétien et en évitant soigneusement qui comme les juifs, les musulmans et les témoins de Jéhovah ne reconnaissent pas la divinité de Jésus. C'est ainsi que nous pratiquons la méthode des vases communiquant et nous nous satisfaisons d'une évangélisation sans trop de risques d'exposer nos vies, comme ce fut le cas des pionniers qui nous ont précédés.

L'apôtre Pierre était confronté à un véritable dilemme. Accomplir sa mission ou obéir au diktat des chefs religieux qui sanctionnaient volontiers tous ceux refusaient de se tenir à l'écart de tout non juif.
Les pharisiens étaient des spécialistes de la discrimination et Jésus en Matthieu 23 avait mis en garde ses disciples contre leur agressivité et leur hypocrisie.
"Faites donc et observez tout ce qu'ils vous disent; mais n'agissez pas selon leurs oeuvres. Car ils disent, et ne font pas. " Matthieu 23: 1,2
 Du reste la parabole du " Bon samaritain" en est la flagrante illustration.

La grande leçon et le repentir de Pierre. Actes 10:34,35

"34Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes, 35mais qu'en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable."

Dieu ne fait acception de personnes
En toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable.

La grande commission en Matthieu 28: 19, 20, et en Marc 16:15, "15Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création." est une invitation à communiquer l'évangile du salut à tous sans distinction de race, de classe ou de religion.
Pierre se livre à une véritable confession publique en entamant son discours, qu'il  conclut par un constat déroutant.
 
Actes 10:44-46

  "Pierre prononçait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. 45Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint Esprit était aussi répandu sur les païens. 46Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. 47Alors Pierre dit: Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint Esprit aussi bien que nous? 48Et il ordonna qu'ils fussent baptisés au nom du Seigneur."

Le Saint Esprit se manifeste de façon spectaculaire
Ils parlent en langues
Ils glorifient Dieu

La décision de les baptiser coule de source, car il est fait mention ici d'une égalité spirituelle qui efface toute différence.

Le paradoxe de cette situation se révèle, lorsque Pierre se présente devant les autres apôtres.
 Actes 11:1-3, 
"1Les apôtres et les frères qui étaient dans la Judée apprirent que les païens avaient aussi reçu la parole de Dieu. 2Et lorsque Pierre fut monté à Jérusalem, les fidèles circoncis lui adressèrent des reproches, 3en disant: Tu es entré chez des incirconcis, et tu as mangé avec eux."

C'est l'attitude la plus choquante de toute cette affaire. 
Peut-on imaginer un président de Fédération, un président d'Union ou de Division se mettant en colère en recevant le rapport de baptême d'un pasteur qui affiche un nombre inhabituel de néophytes? Cela paraît totalement absurde, il faut que Pierre s'explique avant de les calmer pour qu'ils se réjouissent.

Actes 11:18
"18Après avoir entendu cela, ils se calmèrent, et ils glorifièrent Dieu, en disant: Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu'ils aient la vie."

En Ephésiens 3: 6, 7,  l'apôtre Paul, dévoile le mystère de Dieu :

"6Ce mystère, c'est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus Christ par l'Évangile,"

Matthieu 22:10
"9Allez donc dans les carrefours et invitez aux noces tous ceux que vous trouverez.’ 10Ces serviteurs s’en allèrent sur les routes, ils rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, mauvais et bons, et la salle des noces fut remplie d’invités. 11Le roi entra pour les voir, et il aperçut là un homme qui n’avait pas mis d’habit de noces. 12Il lui dit: ‘Mon ami, comment as-tu pu entrer ici sans avoir d’habit de noces?’ Cet homme resta la bouche fermée. 13Alors le roi dit aux serviteurs: ‘Attachez-lui les pieds et les mains, [emmenez-le et] jetez-le dans les ténèbres extérieures, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.’ 14En effet, beaucoup sont invités, mais peu sont choisis.» 


Je concluerai  en rappelant simplement la grande commission de Jésus Christ en 
Matthieu 28: 18 -20
"18Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."

De cette expérience Ellen White rapporte que Corneille reçut Pierre comme un personnage important envoyé par Dieu lui même. Elle nous rappelle notre devoir envers ceux qui occupent une place élevée dans ce monde, dans:
Conquérants Pacifiques, p. 124.

"Aujourd’hui, Dieu cherche à sauver des âmes parmi les grands comme parmi les humbles de ce monde. Il y a beaucoup d’hommes comme Corneille que le Seigneur désire mettre en contact avec ses serviteurs. Ils éprouvent de la sympathie pour le peuple de Dieu, mais les liens qui les rattachent au monde les enserrent trop étroitement. Il leur faut faire preuve d’un grand courage moral pour prendre position à l’égard du Christ. Des efforts tout particuliers devraient être tentés pour sauver ces âmes du danger qu’elles courent à cause de leur situation dans le monde et de leurs relations. – {CP " Conquérants Pacifiques, p. 124)

 


Cet épisode particulier de la vie de l'église primitive nous enseigne à considérer les paroles de Jésus en Jean 10: 11 - 17
"11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. 12 Mais le mercenaire, qui n'est pas le berger, et à qui n'appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. 13 Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire, et qu'il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger."

"Je connais mes brebis, et elles me connaissent, 15 comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis. 16 J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger."

Jésus Christ, p.480

"Jésus s’est préoccupé des âmes qui, dans toutes les parties de la terre, étaient égarées par de faux bergers. Il désirait ardemment rassembler dans son pâturage les brebis dispersées parmi les loups; aussi dit-il: “J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cet enclos; celles-là, il faut aussi que je les mène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.” – {JC 480.3}

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tamarin vert
commenter cet article

commentaires

Brulu Audrey Xavier 28/06/2017 02:25

Hi!

Et bonne année 2017

Brulu Audrey Xavier 28/06/2017 02:23

Hi!

Et bonne année 2017

Présentation

Recherche

Liens