Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 01:46

Il est des moments dans la vie où l'on se pose la question, qui suis-je vraiment? La réponse paraît facile, puisqu'il suffit de se conformer à son environnement pour le savoir. Il est facile de lire son acte authentique d'état civil, pour savoir d'où l'on vient et comment on a été désigné par des parents, plus soucieux de satisfaire leurs aspirations profondes et inavouées, en choisissant un ou des prénoms, plus ou moins originaux ou communs.

 

Mais passé le cap de la simple lecture, répondre à cette question exige une réflexion nourrie et plus construite. Quand on fait le tour des avis et opinions, c'est la confusion qui tient lieu de réponse évidente. Confusion, car selon le milieu, l'environnement, la famille, l'église, les amis, on peut facilement s'entendre dire ou identifier tour à tour comme un ange et démons et dans bon nombre de cas, les deux.

 

Se référant à la période naturelle des turbulences infantiles et adolescentes, certains gravent dans leur mémoire l'image du lutin insupportable qui vous suit jusqu'à la tombe, et accompagne tous les commentaires entendus sur vous et tient lieu de "personnalité". Mais, c'est fou de voir combien certains changent d'avis quand leurs attentes sont déçues. De héros glorieux, de courageux  supportable vous devenez le diable, personna non grata, traite et j'en passe!

 

D'autres, se fixent des objectifs à travers vous et vous voient comme un ange, quand vos prises de positions, vos actions, paroles et autres correspondent à ce qu'ils s'imaginent eux mêmes en vous attribuant leurs états d'âme et leurs aspirations secrêtes. Le dicton ne dit-il pas:"on juge les gens d'après soi"?

 

Mais comment cela se passe t-il vraiment? Etes-vous ce que vous pensez, ou ce que les autres pensent de vous?

Si quelqu'un vous dit: "tu es un nul!". L'êtes-vous vraiment? Si on vous le répète souvent, et si les circonstances ne semblent pas démentir le jugement, vous y croyez et agissez en conséquence. Pourtant, ce regard sur vous, n'est ni juste ni vrai, car c'est l'opinion d'un autre, sur vous à partir de sa vision, de sa propre histoire et de ce qu'il pense être lui aussi. Qui vous oblige à accepter cette opinion? Si vous vous en plaignez, qui en est responsable? Si vous en souffrez, qui en est coupable? Rassurez-vous, ce n'est personne d'autre que vous! C'est de l'auto-punition, de l'autodestruction!

 

Pourtant la réalité existe, elle est intrinsèque et rien, ni personne ne peut la modifier quand elle est un fait physique, matériel et tangible.

 

Si vous refusez le caractère destructeur de cette parole sur vous, vous serez désormais libre et vous n'aurez pas peur du jugement des autres. Cette peur, est la résultante d'une éducation, familiale, religieuse, sociale et communautaire s'appuyant sur le mensonge confortable permettant aux uns et autres de se sentir en sécurité.

 

Alors, quant à moi, ange ou démon, c'est égal! J'ai décidé de rejeter tout jugement sur ma personne et faire place à mon opinion intérieure, qui vient de celui que moi seul connaîs, c'est à dire MOI!

Je n'ai plus peur des révélations, des doigts pointés, des "livraisons", encore moins du passé qui lui est révolu et immuable.

Ange et démon? Les deux mon capitaine, mais ni l'un ni l'autre n'est Moi! Mensonge et calomnie gratuite, je suis encore moi!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Tamarin vert
commenter cet article

commentaires

Guy 21/08/2010 14:15


Tout homme a en lui ces deux aspects selon l'orientation qu'il donne à sa vie et les mobiles qui conditionnent ses actions. Ne dit-on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions? Mais l'enfer
reste l'enfer, quand tout est fait sur la base de l'égoïsme.
L'égocentrisme est aussi un handicap à l'objectivité des actions. Mais revenons au sujet. Les normes de la société sont basées sur l'hypocrisie. Il ne s'agit pas de s'y opposer, mais d'adopte une
attitide authentique et véridique.


Danyval 15/08/2010 22:36


Bonjour!
J'admets effectivement que si une seule personne me traite de nul ou d'autres adjectifs peu élogieux, j'aurai tendance à la croire si je vis sur une île déserte et si je n'ai que son unique regard
dans ma vie et ma progression depuis mon enfance. Seulement, lorsque plusieurs personnes admettent que vous êtes ainsi et pas comme ça - ange et démon- et ce, sans s'être concertées; je crois qu'il
me faut prendre en compte ces considérations et admettre qu'il y a peut-être certaines choses à changer chez moi. C'est aussi simple qu'une personne que l'on qualifie de sale, malpropre en voyant
son aspect extérieur, qui va contraster avec une personne dite propre et bien soignée! Tous les avis, seront unanimes par rapport à cette évidence.
Certes, des normes ont été établies et elles servent de repères aux observateurs qui peuvent évaluer tel ou tel aspect, et heureusement qu'elles existent, car elles permettent de savoir qui est
réélement ange et démon (exemples de violences conjugales,criminels, violeurs, voleurs etc...).
Je pense qu'il suffit juste d'avoir suffisament de recul et d'honneteté pour déjà se connaitre et savoir vivre sans que les destructions verbales des autres nous portent préjudice ou affectent de
quelque manière notre moral.


Présentation

Recherche

Liens